Auteur : Brent Weeks

Tags: apprenti, assassin, fantasy, héros, immortel, prostitution, viol

Année: 2008    Type: R    LGBT: h

Note :

Description

Résumé :

Le tueur parfait n’a pas d’amis, il n’a que des cibles.
Pour Durzo Blint, l’assassinat est un art et il est l’artiste le plus accompli de la cité, grâce à des talents secrets hérités de la nuit des temps.
Pour Azoth, survivre est une lutte de tous les instants. Le petit rat de la guilde a appris à juger les gens d’un seul coup d’œil et à prendre des risques – comme proposer à Durzo Blint de devenir son apprenti.
Mais pour être accepté, il doit commencer par abandonner son ancienne vie, changer d’identité, aborder un monde d’intrigues politiques, d’effroyables dangers et de magies étranges, et sacrifier ce qui lui est le plus précieux…

Biographie de l’auteur :

Brent Weeks, né en Arizona, passa quelque temps à parcourir le monde comme Caine, le héros de Kung Fu, à s’occuper d’un bar et à corrompre la jeunesse (mais pas en même temps), avant de commencer à écrire sur des serviettes en papier de restaurants. Enfin, un jour, quelqu’un décida de le payer pour ça. Voici le coup d’envoi de, sa première trilogie, déconcertante de maîtrise, entre Robin Hobb, Scott Lynch et David Gemmell. A couper le souffle.

Notre commentaire :

Azoth est un rat de guilde. Il survit dans le Dédale, le quartier pauvre de Cénaria, en compagnie de Jarl et Poupée.
Durzo Blint est le meilleur pisse culotte de la ville. A ne pas confondre avec un assassin. Si un pisse culotte, et particulièrement Durzo Blint, accepte un contrat sur votre tête, vous devenez un cadavreux. Un mort en sursis.
Ces deux personnages n’ont à priori aucune raison de se croiser. Mais Azoth veut sortir de cette vie de misère. Seul manque l’élément déclencheur, qui le poussera à tout faire pour quitter cette vie. Un prétexte que l’un des grands de la guilde lui fournira :Azoth va devenir l’apprenti de Durzo. On suivra alors cet apprentissage qui fera de lui un héros au centre de l’avenir de son monde…

Un cycle dans les bas-fonds de la fantasy, ou comment un héros peut sortir des fanges de la société. L’auteur ne fait pas les choses à moitié dans cette série. Il arrive parfaitement à transmettre la noirceur et la crasse de Cénaria : la corruption totale, les ruelles sordides, les enfants qui pataugent dans la fange, les traitements inhumains… Tout (le monde) y passe.
Il réutilise avec brio les stéréotypes du genre : le guerrier solitaire, le gamin orphelin promis à un grand avenir, la belle à protéger… Et tant qu’à faire, quand il décide de faire souffrir un personnage, il va jusqu’au bout.
La plupart des personnages sont humains, avec leurs forces et leurs défauts : l’égoïsme, la jalousie… Même des « gentils » peuvent commettre des actes méprisables.

D’ailleurs, qui dit bas-fons, dit prostitution, vol, mafia… Si Azoth va s’en sortir par son apprentissage, ses deux amis vont suivre une voie différente, Poupée rejoindra une maison noble en tant que servante, alors que Jarl passera de souffre-douleur, violé régulièrement par le caïd de la bande, à maître de la guilde des bordels et autres maisons de passe : un rôle primordiale dans la suite des aventures de Azoth/Kylar.

Brent Weeks couvrant dans ces romans les cotés les plus noirs de la société humaine ne pouvait pas passé à coté de l’homosexualité, nous constatons avec plaisir qu’il ne l’a pas retenu que pour le coté viol et prostitution et qu’il ait choisi d’en faire également un aspect d’un personnage secondaire essentiel à l’intrigue.

Retrouvez la chronique de Guillaume sur livres.krinein.com et de Kincaid sur son blog

L’ange de la nuit, Tome 1 : la Voie des ombres

Vous pouvez retrouver ce livre sur Amazon.

Ce livre est lié à “L'ange de la nuit, un cycle dans les bas-fonds de la fantasy ”.



Légende (librement inspiré de Homolibris) :
Nous avons aimé un peu, beaucoup, passionément, à la folie, encore plus que ça....

BD
E
N
R
Rj
T
Bande Dessiné
Essai
Nouvelles
Roman
Roman Jeunesse
Théâtre

h
H
HH

l'homosexualité est anecdotique (un personnage, une situation, une réflexion, etc.),
l'homosexualité est un des thèmes principaux,
l'homosexualité est LE thème principal,