Auteur : Samuel R. Delany

Tags: homosociale, science-fiction, utopie

Année:    Type:    LGBT:

Note :

Description

Le roman Triton, que Delany sous-titre « une hétérotopie ambiguë », reprenant le néologisme de Foucault et soulignant le parallèle avec l’utopie ambiguë d’Ursula Le Guin, Les Dépossédés (1974), commence au printemps 2112 et se déroule sur Triton, le plus grand satellite de Neptune. La vie politique y est particulière :

[Les partis politiques] gagnent tous. Pendant la durée du mandat, on est dirigé par le gouverneur du parti pour lequel on a voté. […] Et l’on profite des divers avantages annoncés par le programme de son parti. Cela établit une compétition entre les partis qui, dans notre genre de système, maintient à la fois la diversité et la stabilité (p. 270).

Le multipartisme concerne aussi la sexualité et l’identité sexuelle, puisque l’humanité y est divisée « en quarante ou cinquante sexes fondamentaux, qu’on place vaguement dans neuf catégories, dont quatre homophiles […]. Les cinq autres catégories sont hétérophiles » (p. 150-151). « Homophile » n’a pas ici le sens d’homosexuel ou d’homoérotique, mais celui d’homosocial [1], et désigne la préférence sociale pour les personnes de son sexe (quelles que soient les préférences sexuelles). Ainsi, sur Triton, plus des deux cinquièmes de la population habitent des coops mixtes (quels que soient le sexe et l’orientation des habitants), les autres cinquièmes vivant dans des coops spécifiques (homosexuelles) ou familiales (p. 51) [2]. Il est courant d’opérer des transformations corporelles : les femmes ont la même taille que les hommes, chacun est libre de modifier son apparence à sa guise, suivant ses goûts ou ses convictions. Il est également possible dans cette société de changer de sexe génétiquement, hormonalement et physiquement. Le personnage principal du roman, Bron Helstrom, recourt à cette possibilité, avec cette particularité qu’il souhaite aussi être transformé psychologiquement en femme (p. 319-330). Ancien prostitué, Bron est amoureux de l’Epine, une metteure en scène d’avant-garde. Elle finit par le quitter, blessant gravement son égocentrisme. Bron décide alors de changer de sexe, dans le but de vivre une histoire d’amour réciproque avec Sam, un ami. Il ne précise pas ses motivations, mais semble confondre sexe et orientation sexuelle dans sa vision du genre : pour désirer un homme, il lui apparaît nécessaire d’être une femme. Par-delà les incertitudes du personnage s’impose la fluidité et la plasticité de l’identité sexuée et sexuelle sur Triton.

[1] Tel que le définit Eve Kosofsky Sedgwick, Between Men, Male Homosocial Desire and Literature, New York, Columbia University Press, 1985, réédité en 1992. Sur l’homosocialité dans la SF, voir aussi Lincoln Geraghty, « Homosocial Desire on the Final Frontier: Kinship, the American Romance, and Deep Space Nine’s ‘Erotic Triangles’ »,Journal of Popular Culture, 36, n° 3, Winter 2003, p. 441-465.

[2] Cf. Marc Zaldivar, « Delany’s Triton: Desire and Play in Heterotopia »,http://ebbs.english.vt.edu/lit-sf/particips/marc/tritonz.html ; et Alcena Madeline Davis Rogan, « Alien Sex Acts in Feminist Science Fiction: Heuristic Models for Thinking a Feminist Future of Desire », PMLA, vol. 119, n° 3, May 2004, p. 448-449.

Samuel M.

Points important :

Triton a divisé les fans de l’auteur : une minorité s’enthousiasme et lui décerne le Grand prix de la SF du festival de Metz. Mais dans la majorité de ses fans, son livre reçoit un accueil glacial, tant les bavardages hermétiques et le style fort touffu y noient l’intrigue, assez confuse.

Triton

Vous pouvez retrouver ce livre sur Amazon.



Légende (librement inspiré de Homolibris) :
Nous avons aimé un peu, beaucoup, passionément, à la folie, encore plus que ça....

BD
E
N
R
Rj
T
Bande Dessiné
Essai
Nouvelles
Roman
Roman Jeunesse
Théâtre

h
H
HH

l'homosexualité est anecdotique (un personnage, une situation, une réflexion, etc.),
l'homosexualité est un des thèmes principaux,
l'homosexualité est LE thème principal,