Auteur : Victor Dixen

Tags: coming-out, fée, homosexualité, littérature jeunesse, vampire

Année: 2012    Type: R    LGBT: h

Note :

Description

Résumé :

JEUDI 29 MARS, 00 H 35

Centre de ponction n° 21,
quartier des Nuées, district Nord

«En vingt ans de carrière, je n’ai jamais vu un truc pareil ! s’exclama l’inspecteur Robespierre.
– Ni moi en quatre-vingts ans, Robbie.»
Caleb Robespierre sentit sa mâchoire se crisper, comme chaque fois que le commissaire Orion l’appelait ainsi. Cela ne posait pas problème à l’époque où, frais émoulu de l’école de police, il avait intégré la brigade antiterroriste de Concordia-polis. Mais aujourd’hui, à quarante ans passés, il avait une maison à rembourser, un fils à élever et une pension alimentaire à verser. Il estimait que toutes ces responsabilités lui donnaient droit à du monsieur Robespierre, ou même juste à Robespierre.
Il soupira, évitant du regard son supérieur hiérarchique pour ne pas enrager davantage – malgré une bonne dizaine de siècles au compteur, le commissaire Orion paraissait plus jeune que lui qui n’en comptabilisait pas même un demi -, et se concentra sur la scène de crime.
Éclairé par la lumière tremblotante des lampes à huile, le spectacle n’était vraiment pas beau à voir.
Les tiroirs des meubles d’archivage avaient été renversés, répandant sur le sol les fiches de tous les contribuables humains dépendant du centre de ponction n° 21. Au milieu de cette marée de papiers, les quatre ponctionneurs en blouses blanches avaient été attachés à leurs fauteuils, eux-mêmes disposés dos à dos comme les quatre points cardinaux d’une boussole infernale. Les corps tordus dans tous les sens, les ongles enfoncés dans le cuir des accoudoirs laissaient imaginer la violence des dernières convulsions qui avaient agité les malheureux.
La première image qui était venue à l’esprit de l’inspecteur Robespierre, lorsqu’il était entré dans le bureau du centre de ponction n° 21, avait été une chaise électrique. Il avait lu, dans des vieux livres des Temps anciens, que cet horrible dispositif était jadis utilisé pour exécuter les condamnés à mort. Heureusement, une telle barbarie n’avait plus cours – d’abord parce que la peine de mort avait été abolie sur toute la surface du globe, ensuite parce que l’électricité en avait été bannie avec la même fermeté. C’était l’un des principes les plus sacrés de la Constitution de Concordia, elle-même fondée sur la Déclaration universelle des droits de l’Homme et du Fé.

Biographie de l’auteur :

Victor Dixen est né il y a trente ans d’un père danois et d’une mère française. À l’âge de sept ans, il connaît une expérience traumatisante dans un parc d’attraction : les freins des montagnes russes lâchent. Souffrant depuis cet incident de somnambulisme et d’insomnies, Victor est incapable de dormir plus de quatre heures d’affilée. Il consacre le reste de ses nuits à l’exploration de la face cachée du monde, et à sa scrupuleuse retranscription.

Notre commentaire :

Harry Potter aura eu l’énorme avantage de donner sa chance à la littérature fantastique jeunesse qui a envahit les rayons des libraires depuis.

Le Cas Jack Spark en fait partie : un jeune adolescent découvre qu’il n’est pas tout à fait comme les autres et qu’il doit essayer d’arrêter une menace qui pourrait envahir le monde à l’aide d’une bande d’amis.

Une lecture des plus rafraichissante, car si la trame générale est proche de Harry Potter, les idées défendues dans les romans sont originales, inspirées des contes de notre enfance et sont un hymne à la tolérance et l’acceptation de la différence.

Notamment en l’acceptation de l’homosexualité d’un des membres du scooby-gang, avec un Jack Spark qui le découvre et l’accepte avec de belles paroles :

Accepter : c’est bien le maître mot. Je sais que je ne comprendrai jamais comment fonctionnent les sentiments de Josh, jamais je ne verrai les garçons comme il les voit avec ses yeux […] Et vous savez quoi ? Ce n’est pas grave. On n’est pas obligé de comprendre l’autre pour l’accepter : l’amitié ne part pas de la raison, elle part du cœur.

Retrouvez l’interview de l’auteur Victor Dixen sur Têtu.

Sur le web

Le Cas Jack Spark : Saison 4 – Printemps Humain

Vous pouvez retrouver ce livre sur Amazon.



Légende (librement inspiré de Homolibris) :
Nous avons aimé un peu, beaucoup, passionément, à la folie, encore plus que ça....

BD
E
N
R
Rj
T
Bande Dessiné
Essai
Nouvelles
Roman
Roman Jeunesse
Théâtre

h
H
HH

l'homosexualité est anecdotique (un personnage, une situation, une réflexion, etc.),
l'homosexualité est un des thèmes principaux,
l'homosexualité est LE thème principal,