Auteur : Will Self

Tags: fantastique, Oscar Wilde

Année: 2005    Type: R    LGBT: H

Note :

Description

Présentation de l’éditeur :

Henry Wotton est un dandy qui use et abuse de tous les plaisirs illicites : sexe, drogue, alcool, et bons mots. Dans le studio de son ami (et ex-amant) Basil Hallward, vidéaste très en vogue, il rencontre Dorian Gray, un jeune homme d’une grande beauté. Il se propose de l’initier à toute une vie de débauche… Dorian se laisse tenter, tout en faisant le vœu de garder la fraîcheur et l’innocence de la jeunesse. Mais il y a le sida et ses ravages… Dorian est Le Portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde transposé un siècle plus tard. Wilde racontait la déchéance du XIXe siècle finissant, Will Self, lui, raconte la lente dérive du Londres décadent des années 80 et 90. Dans ces variations sur un mythe, il dépeint, avec le cynisme et l’humour qu’on lui connaît, une fin de siècle désormais révolue.

Biographie de l’auteur :

Will Self est, selon Martin Amis, le résultat d’un croisement entre  » un J-G Ballard maniaque et un David Lodge dépressif « . Il s’est imposé en quelques livres – notamment Vice-versa, Mon idée du plaisir, Les Grands Singes et Ainsi vivent les morts – comme l’un des auteurs les plus marquants de la nouvelle fiction anglaise.

Notre commentaire :

Comme Line of Beauty de Hollinghurst, Dorian est consacré à l’évocation des années 80, entre libération sexuelle et apparition du sida. Ce dernier titre est sans doute celui qui s’approche le mieux du clinquant de la culture d’alors, avec son écriture croulant sous les métaphores, sa pléthore d’accessoires éphémères et ses réparties à l’humour très « camp ». L’ironie des personnages, en résonance avec celle du roman de Wilde, s’allie au ton satirique du roman, portrait minutieux d’une génération désabusée qui sacrifie au culte des apparences. D’une fin de siècle à l’autre, la transposition dans les années 80 sonne ainsi on ne peut plus juste : le tableau de Basil Hallward, qui a capturé pour l’éternité la jeunesse et la beauté de Dorian, devient une installation vidéo intitulée Cathode Narcissus (allusion au Pink Narcissus de Bidgood). Mais la transformation de Dorian Gray en jeune gay décomplexé, qui assume totalement son homosexualité, rend évident le projet sous-jacent de Wilde reflété au miroir décadent, entre trip à l’acide et partouzes, suicides et meurtres. Mis en parallèle avec l’assassinat de Versace, le destin de Dorian Gray se mue en fait-divers sordide, en descente aux enfers où la superficialité ne masque plus la vacuité des apparences.

Samuel M.

Dorian, une imitation

Vous pouvez retrouver ce livre sur Amazon.



Légende (librement inspiré de Homolibris) :
Nous avons aimé un peu, beaucoup, passionément, à la folie, encore plus que ça....

BD
E
N
R
Rj
T
Bande Dessiné
Essai
Nouvelles
Roman
Roman Jeunesse
Théâtre

h
H
HH

l'homosexualité est anecdotique (un personnage, une situation, une réflexion, etc.),
l'homosexualité est un des thèmes principaux,
l'homosexualité est LE thème principal,