Introduction :

« L’Univers. Tout puissant. Une évolution, qui ne peut être arrêtée par personne. Dans toute sa beauté, c’est l’endroit parfait pour vivre, rempli de joie et d’harmonie. Une place de liberté, où les hommes peuvent s’exprimer, et être tels qu’ils étaient à leur naissance. Tout ceci, car quelqu’un veille. Parce ce que quelqu’un fait attention à nous. Lorsque nous dormons, ou nous jouons. Quand nous sommes naturels. Ce film est consacré à ceux qui risquent leur vie, et leurs partenaires, pour garantir une vie dans un univers merveilleux et libre. C’est un film sur les Gayniggers From Outer Space. Les Gayniggers viennent de la planète Anus, dans le Système du 8ième Soleil, très très loin d’ici. Ils sont beaucoup, beaucoup plus intelligents que n’importe quel créature dans l’Univers. La chose la plus fascinante sur eux, c’est qu’avec l’aide de leur super intelligence et de leur système télépathique extrêmement développé, Braintapping, ils sont capable de créer un monde, une société, un monde parfait pour vivre sans la présence des femmes. UN MONDE UNIQUEMENT D’HOMME « 

Avec :

Coco P. Dalbert : ArmInAss
Sammy Saloman : Capt. B. Dick
Gerald F. Hail : D. Ildo
Gbartokai Dakinah : Sgt. Shaved Balls
Konrad Fields : Mr. Schwul
Johnny Conny & Tony Thomas : The Gay Ambassador

gnfos.jpg

A bord de leur vaisseau Ringmusculaturus II, le capitaine B. Dick et son équipage parcourt l’univers dans sa mission de sauvegarde de l’univers lorsqu’il découvre une nouvelle planète : la Terre. Comble de l’horreur, la moitié de la population est composée de créatures femelles. N’ayant jamais affronté ce genre de créature, il envoie en éclaireur ArmInAss pour recueillir des informations sur le sujet.
Après l’avoir préparé mentalement à affronter ces créatures, il est téléporté dans une rue chaude où il est abordé par une prostituée. Sous le choc, il a juste le temps de la désintégrer avec son pistolet laser avant d’être réintégré au vaisseau.
Pour comprendre ce qu’il lui est arrivé, on branche son cerveau au circuit vidéo du vaisseau, et l’équipage assiste avec horreur à une scène insoutenable : un baiser entre un homme et une femme.
Le capitaine contacte son supérieur en lui relatant les faits, et il lui est ordonné de nettoyer la planète pour sauver ses frères terriens et de faire de la Terre une place gay. Commence alors l’opération « Operation Female Termination », les membres de l’équipage sont envoyés en Russie, à Pékin et à Hambourg pour détruire toute présence féminine.
A l’issue de leur mission, ils en choisissent un pour devenir un Gay Ambassador, il change alors de corps, en optant pour un type occidental, pour aller enseigner à l’homme comment être heureux dans un endroit gay et comment se reproduire en n’ayant que des garçons.

Points important :

On l’aura compris il s’agit d’un pastiche de StarTreck sous musique Disco et avec une mission abracadabrante : faire de l’univers un lieu gay avec uniquement des hommes. On passera sur le coté fortement misogyne du sujet, pour retenir qu’il s’agit surtout d’une comédie (il suffit de voir les noms des membres de l’équipage) filmé avec les moyens du bord et des effets spéciaux dignes des séries Z des années 50. La majeure partie du film est en noir & blanc et passe en couleur une fois la mission accomplie et la Terre peuplée uniquement d’homme.

Quelques sites de références :

PS : merci à Val pour m’avoir permis de visionner ce film.

Part 1

http://fr.youtube.com/watch?v=f75Jyxcmv90

Part 2

Part 3