L’auteure féministe et homosexuelle Joanna Russ nous a quitté le 29 avril 2011 à Tucson à l’âge de 74 ans.

Très proche d’auteurs de science-fiction comme Ursula K. Le Guin ou Samuel R. Delany bien connus de ces pages, elle a écrit de nombreuses nouvelles et quelques romans où les femmes ont une place très importante.

On retiendra notamment la nouvelle « Quand ça change » écrit en 1969, écrit à la première personne, elle raconte la vie d’une personne avec sa femme et sa fille sur une planète colonisée qui reprend contact avec les hommes de la Terre. Petit à petit, on découvre que le narrateur est … une narratrice et que la planète est une utopie lesbienne.

Elle renouvelle l’exploit en 1975 avec son roman « L’Autre Moitié de l’homme » : roman de science-fiction féministe confronte les récits de quatre femmes d’époques différentes : Jeannine, une bibliothécaire brimée, Joanna, une féministe, toutes deux au XXème siècle, témoignent des inégalités et de l’ingratitude de la condition féminine des années 50 à 70. Jael est une ethnologue du futur, qui parle de son incursion à « Manland », une effrayante dystopie masculine. Enfin, Janet Evason vient de plus loin encore, de Lointemps, dix siècles après notre ère, le temps où tous les hommes ont disparu et où une véritable utopie lesbienne s’est développée hors des relations de domination entre les sexes.

Un livre exceptionnel, à la fois pamphlétaire et poétique, l’un des plus beau roman lesbien, et de science-fiction.

Toutes nos condoléances à sa famille et ses ami(e)s, une grande dame de la SF nous a quitté !!!