2008 : Star Trek-Blood and Fire

« Blood and Fire » est un épisode écrit par David Gerrold pour une utilisation possible dans Star Trek: The Next Generation. Le script a été commandé et écrit, mais n’a jamais vraiment tourné, car certains responsables du studio ont eu une réaction négative à la représentation positive d’un couple homosexuel. Il a finalement été adapté par Gerrold en un roman autonome.
Dans le script original, l’équipage de l’Enterprise-D est tombé sur un vaisseau dont l’équipage abandonné a été tué par des sangsues Regulan. Comme ces créatures sont extrêmement dangereuses et peuvent tuer en quelques heures, tout navire ou station spatiale jugé infestés de sangsues doivent être stérilisés et / ou détruites, selon les ordres de Starfleet.
Le concept de ce virus Regulan, mentionné dans le dialogue de la série originale Star Trek (mais jamais réellement expliqué), était destiné à être une métaphore de la crise du sida, une maladie mortelle.


Cet épisode a également été noté pour son inclusion de deux membres d’équipage ouvertement gay, Peter Kirk, neveu du fameux Capitaine, et Alex Freeman, ce qui aurait été une première dans l’histoire de Star Trek. Des années plus tard, une allégorie du sida sera finalement inclus dans un épisode de Star Trek, à savoir la série Star Trek: Enterprise épisode «stigmatisation».Herbert Wright a réécrit le script sous le nom de « Blood and Ice », qui n’a également pas été produit.
Avec la permission de Gerrold, Carlos Pedraza réécrit Blood and Fire pour la webseries de la série Star Trek: New Voyages. Gerrold a revue version finale et a également réalisé l’épisode.

L’épisode a fait parlé de lui pour avoir montré deux membres d’équipage échanger un baiser au lit ensemble dans leurs quartiers.

Vous trouverez ci-dessous l’intégralité de l’épisode, cliquer sur l’icone marqué comme ci-dessous pour faire apparaître les autres morceaux de la playlist :



Précédent

Court métrage : Nuclear, scènes post-apocalyptiques

Suivant

Outland : les premières images

  1. Jay

    Il serait grand temps que les ayant droits de Star Trek songent à inclure un personnage gay dans une future série ou un prochain film de la licence. Non seulement, les fans gay sont nombreux, mais en plus il est difficilement concevable que dans ce monde parfait du futur l’homosexualité soit discriminante et réprimée.
    Ceci étant dit, des efforts avaient été faits dans Deep Space Nine, avec quelques scènes évoquant (sans la nommer) l’homosexualité féminine.

Laisser un commentaire