Auteurs – Homosexualité & Science-Fiction

Catégorie : Auteurs (Page 1 sur 3)

Lynn Flewelling, une auteur à suivre

Lynn Elizabeth Beaulieu alias Lynn Flewelling est née le 20 octobre 1958 à Presque Isle dans le Maine, ville qui, contrairement à ce qu’on pourrait croire, n’est pas près de la mer mais au fond des bois. Après des études de littérature, d’histoire et une école vétérinaire, elle a travaillé comme employée à la morgue, peintre en bâtiment et journaliste avant de trouver sa voie et d’écrire des séries de Fantasy à succès :

Le Royaume de Tobin

Tant qu’une reine-guerrière sera installée sur le trône de Skala, le royaume connaîtra paix et prospérité. Ainsi le veut la légende. Après plusieurs siècles de matriarcat, un homme a cependant réussi à se hisser sur le trône, et sa première action a été d’éliminer toutes les futures prétendantes à la couronne pour favoriser son fils. Les calamités s’abattent alors sur le pays. Afin de protéger l’unique héritière encore en vie, une magicienne et une sorcière s’associent pour lancer un terrible sortilège, et transformer à sa naissance la jeune enfant en mâle, tuant pour cela son frère jumeau né en même temps. Mais l’esprit du bébé sacrifié a survécu et représente une dangereuse menace…

  • Tome 1 – Les jumeaux: Dans le royaume de Skala régi par des reines-guerrières, le prince Erius s’empare du pouvoir et élimine toutes les prétendantes au trône, sauf une, sa sœur enceinte de jumeaux. À leur naissance, deux mages et une sorcière sacrifient l’enfant mâle et transforme la petite fille en lui donnant l’apparence de son frère mort. C’est le seul moyen d’assurer l’avenir du royaume désormais ravagé par les épidémies, les famines et menacé par de puissants ennemis. Élevée comme un garçon, Tobin grandit en ignorant sa nature et sa véritable destinée.
  • Tome 2 – Les années d’apprentissage : Habillée en garçon, Tobin grandit. Elle est élevée dans un fort avec son écuyer et meilleur ami Ki.
  • Tome 3 – L’Eveil du Sang  : Suite à la mort (suspecte) de son père le puissant Duc Rhius, Tobin et Ki entrent chez les compagnons du prince héritier (Korin) de Skala et cousin de Tobin. Ils poursuivent ainsi leur éducation à la cour d’Ero, où se mêlent amitié et intrigues.
  • Tome 4 – La révélation: Suite à la découverte que Tobin a fait de sa véritable nature, il lui est de plus en plus difficile de garder secrète sa féminité qui transparait malgré la magie qui la cache. D’autant plus que ses sentiments envers Ki évoluent vers un amour plus charnel. Une attaque surprise au cours de la nuit des ennemis de Skala met la ville à feu et à sang. L’incompétence de Korin se manifeste. Tobin montre enfin son apparence véritable, mais comment vont réagir ses amis ?
  • Tome 5 – La troisième Orëska : Tobin, se nommant à présent Tamir, doit rallier à sa cause son peuple, son armée, et même ses plus proches amis. En outre Korin, son cousin et rival pour le trône de Skala, est manipulé par le puissant magicien Nyrin et fait peser sur son royaume la menace d’une guerre civile.
  • Tome 6 – La Reine de l’Oracle : Tamir se rend à Afra où elle découvre la vérité sur la mort de son frère, et décide d’exiler la magicienne Iya et où elle revoit son ami de aurenen (arengil) et en fait un de ses compagnons. De retour dans le fort de son enfance, Tamir se repose. Mais repart bien vite lorsqu’elle apprend le retour de Lutha et Caliel accompagné d’un sorcier. Le sorcier venu l’aider à la demande du fantôme Lhel. Lutha et son écuyer deviennent des compagnons de Tamir mais Caliel toujours fidèle à Korin bien qu’il ait essayé de le faire pendre, décide de le rejoindre pour tuer Nyrin. Ce dernier tome conclut la série.

Cette série met donc en scène une petite fille ayant subie une opération de  changement de sexe magique à sa naissance pour la protéger de son oncle, roi de Skala. Au fur et à mesure des tomes, elle grandit dans ce corps de garçon, se lie d’une amitié à la limite de l’intimité avec son écuyer Ki. Avant de découvrir sa véritable nature Tamir/Tobin va subir les interrogations que doit ressentir chaque jeune adolescent transgenre pour qui le genre et le sexe ne semble pas cohérent…

La Transsexualité est quasi absente de la littérature fantasy, à l’exception notable d’un autre changement de sexe magique dans L’Aube d’Avaryan, tome 3 : Une pluie de princes de Judith Tarr, mais Lynn Flewelling, dans cette série, lui donne une place centrale, la plaçant au cœur de l’intrigue.

L’évolution de Tobin/Tamir au cours des romans, dans la découverte de son corps, de son amitié virile avec Ki à son amour assumé, est traitée en profondeur, Lynn Flewelling a un talent incroyable pour décrire les émotions de ces personnages, nous faisant partager leurs doutes, sentiments, et les moments de gêne que nous avons tous vécu  à un moment ou à un autre face à nos différences.

A noter qu’on y trouve aussi des personnages vils, tel Lord Orun, classé 4ième dans notre TOP 5 DES « MÉCHANTS » LGBT EN SCIENCE-FICTION :

A la mort du Duc Rhius, le père de Tobin, celui-ci est placé sous la tutelle de Lord Orun dont l’objectif est de le dépouiller de ces biens et de ces titres. En effet, Tobin est le « seul et unique héritier des plus riches domaines de tout le royaume, et c’était Orun qui tenait les cordons de la bourse. » Il est considéré comme « le plus haïssable d’Ero » et « si son penchant pour les jouvenceaux n’étaient un secret pour personne, le bougre s’était en revanche borné à le satisfaire avec des domestiques et des prostitués ».

Le « frère » de Tobin mettra un terme aux manigances de l’odieux personnage lorsque celui-ci se sentant perdre ses avantages voudra s’en prendre physiquement à Tobin.

Nightrunner

    • Tome 1 – Luck in the Shadows (Bantam Spectra, 1996) – Les Maîtres de l’ombre (Mnémos, 2008). Réédité chez Bragelonne en 2010 :Lorsque le jeune Alec de Kerry est emprisonné pour un crime qu’il n’a pas commis, il croit sa vie ruinée. C’est sans compter sur son étrange compagnon de cellule.
      Espion, voleur et noble à la fois, Seregil de Rhiminee est bien plus qu’il ne paraît. Lorsqu’il propose à Alec de devenir son apprenti, leurs vies changent à jamais. Mais la fortune est aussi imprévisible que le nouveau mentor d’Alec…
    • Tome 2 – Stalking Darkness (Bantam Spectra, 1997) – Les traqueurs de la nuit (Bragelonne), 2010)
      Maître du subterfuge, voleur et noble à la fois, Seregil de Rhíminie a transmis à Alec de Kerry les plus grands secrets du métier. Ensemble, ils ont accompli de nombreuses missions sans cesser d’exposer leur vie au danger.
      Aujourd hui, alors que leur pays d’adoption se prépare à la guerre, le magicien Nysander l’ancien, demande à Seregil d’affronter un ultime défi. Il confie à Seregil des informations devant à tout prix rester secrètes, sous peine de lui coûter la vie ainsi que celle d’Alec…
    • Tome 3 – Traitor’s Moon (Bantam Spectra, 1999) – La lune des traitres (Bragelonne), 2011)
      Au terme d’une bataille cataclysmique, Alec et Seregil ont décidé de quitter leur terre d’adoption, désormais hantée par trop de souvenirs douloureux. Pourtant, un appel désespéré de la reine vient mettre un terme à leur exil. La nouvelle mission de nos deux maîtres de l’espionnage : prendre part à une délégation diplomatique qui les entraînera dans le pays natal de Seregil. C’est dans ce royaume légendaire que ce dernier devra affronter les démons de son obscur passé, tandis qu’Alec se découvrira des origines insoupçonnées.
    • Tome 4 – Shadows Return (Bantam Spectra, juin 2008) – Le Retour des ombres prévu pour juillet 2012 chez Bragelonne (merci une fois de plus à cette maison d’édition pour nous proposer ces auteurs et pour répondre à nos messages, merci César pour cette info !!!) :
      Leur dernière mission derrière eux, les héros Seregil et Alec peuvent reprendre leur double vie en tant que nobles débauchés et maître-espions. Mais dans ce monde de rivaux et de charmeurs, le destin leur a prévu un plan différent …
      Après leur victoire dans Aurënen, Alec et Seregil sont rentrés chez eux à Rhíminee. Mais la plupart de leurs alliés morts ou exilés, il est difficile pour eux de reprendre cette vie. Ils acceptent donc une affectation qui les ramènera à la patrie de Seregil. Cependant, en route, ils sont piégés et séparés, et sont vendus comme  esclave.
      Accrochée à la vie, Seregil ne survit que par l’espoir qu’Alec soit encore vivant.
    • Tome 5 – The White Road (mai 2010) :
      Nobles débauchés, maître-espions, les plus improbables des héros, Alec et Seregil ont survécu l’exil, la trahison, et la magie noire. Mais la route qui les attend est la plus dangereuse qu’ils aient jamais parcourue. Entourés d’ennemis de tous les côtés, ils doivent marcher sur un chemin étroit entre le bien et le mal où chaque  faux pas pourrait être leur dernier. 
      Ayant échappé à la mort et l’esclavage à Plenimar, Alec et Seregil souhaitent plus que tout retourner à leur vie nocturne en Rhíminee. Malheureusement, ils se retrouvent aux prises avec Sebrahn, une étrange créature créée par alchimie évoqué dans une prophétie en tant qu’enfant d’aucune femme ». Sa peau couleur de lune et ses effrayants pouvoirs mettent en danger toutes les persones en contact avec Alec et Seregil. Ils doivent donc en apprendre plus  sur la vraie nature de Sebrahn afin de protéger les leurs.
    • Tome 6 – Casket of souls (mai 2012)

On pourrait résumé cette nouvelle série à ce passage :

« Ce baiser gauche dura un moment, une éternité. Il traduisait des mois de silence, de perplexité et de sincérité. L’instant qui s’ensuivit était si fragile qu’aucun mot ne pouvait le décrire. »

Entre la rencontre entre Seregil et Alec dans le premier tome 1 et ce moment où leur amitié s’est transformée en véritable amour,  on les suit dans une longue succession d’aventures qui permettra à chacun de se connaitre et le chemin parcouru est tant à travers le pays que vers le coeur d’Alec.

Mêmes si les aventures sont classiques dans la littérature Fantasy, on lit avec plaisir ces romans qui nous font découvrir de magnifiques frontières, dépassant les frontières du royaume de Tobin pour découvrir le reste de l’univers très riche inventée par l’auteure.

Une auteure à suivre …

On le voit donc, entre une histoire d’une héroïne devenue garçon et vivant les doutes dune personne transgenre et les aventures d’un couple gay, Lynn Flewelling nous fait partager un monde où les personnalités LGBT sont très présentes, elle rejoint avec  Lackey MercedesTrudi Canavan et Elizabeth Lynn, notre panthéon personnel des femmes auteures de Fantasy qui nous passionnent et qui ont une place importante dans notre bibliothèque et nos coeurs !

 

Les Chroniques du magicien noir de Trudi Canavan

Les chroniques du magicien noir, tome 1 : la Mission de l'Ambassadeur par Trudi CanavanLes Chroniques du magicien noir, Tome 2 : La renégate par Trudi Canavan

Après Trudi Canavan : La Trilogie du Magicien Noir, on retrouve avec plaisir les personnages de la première trilogie, Sonea, Cerry, Dannyl dans de nouvelles aventures. Trudi Canavan plante un nouveau décor pour une trilogie qui s’annonce passionnante en introduisant de nouveaux personnages, tel Lorkin, fils de Sonea ou Anyi, fille de Cerry.
Certes, on pourra reprocher à l’auteure de reprendre une intrigue un peu trop similaire à celle de la première trilogie : une première partie avec des crimes à élucider au sein de la cité d’Imardin, une mission d’ambassade et de recherche pour Dannyl, une intrigue au Sachaka… Mais c’est aussi ce que nous avons apprécié dans cette Trilogie, alors ne boudons pas notre plaisir, sachant par ailleurs que Trudi Canavan y a introduit quelques nouveautés : le monde des Traîtresses, ces femmes qui ont fuit la société machiste du Sachaka pour préparer une révolution.
Pour notre plaisir, on continue à suivre les aventures de Dannyl, de sa relation avec Tayend, qui connait elle aussi des mésaventures… Mais, on rencontre également un mage du Sachaka, Akashi et son esclave amant Van. Trudi Canavan continue d’ailleurs à introduire des personnages LGBT, on suit en effet la découverte de sa sexualité par une novice, qui est attirée par une autre novice issue de l’aristocratie, qui l’entraîne dans les méandres d’une nouvelle drogue qui envahit la cité d’Imardin.

Une nouvelle trilogie devrait ravir les lecteurs de ce blog !!!

Disparition de Joanna Russ

L’auteure féministe et homosexuelle Joanna Russ nous a quitté le 29 avril 2011 à Tucson à l’âge de 74 ans.

Très proche d’auteurs de science-fiction comme Ursula K. Le Guin ou Samuel R. Delany bien connus de ces pages, elle a écrit de nombreuses nouvelles et quelques romans où les femmes ont une place très importante.

On retiendra notamment la nouvelle « Quand ça change » écrit en 1969, écrit à la première personne, elle raconte la vie d’une personne avec sa femme et sa fille sur une planète colonisée qui reprend contact avec les hommes de la Terre. Petit à petit, on découvre que le narrateur est … une narratrice et que la planète est une utopie lesbienne.

Elle renouvelle l’exploit en 1975 avec son roman « L’Autre Moitié de l’homme » : roman de science-fiction féministe confronte les récits de quatre femmes d’époques différentes : Jeannine, une bibliothécaire brimée, Joanna, une féministe, toutes deux au XXème siècle, témoignent des inégalités et de l’ingratitude de la condition féminine des années 50 à 70. Jael est une ethnologue du futur, qui parle de son incursion à « Manland », une effrayante dystopie masculine. Enfin, Janet Evason vient de plus loin encore, de Lointemps, dix siècles après notre ère, le temps où tous les hommes ont disparu et où une véritable utopie lesbienne s’est développée hors des relations de domination entre les sexes.

Un livre exceptionnel, à la fois pamphlétaire et poétique, l’un des plus beau roman lesbien, et de science-fiction.

Toutes nos condoléances à sa famille et ses ami(e)s, une grande dame de la SF nous a quitté !!!

Le nouveau roman de Francis Berthelot

On l’attendait avec impatience, voici le nouveau roman de la série Le rêve du démiurge de Francis Berthelot, Carnaval sans roi :

Kantor, télépathe, a jadis perdu son pouvoir en sauvant un ami du « gel catatonique ». Aujourd’hui, un psychiatre voudrait qu’il l’aide à soigner un patient très spécial : Alvar, le Gitan, dont le cerveau est possédé par cinq spectres. Son pouvoir restauré, Kantor entre dans l’esprit d’Alvar et affronte les intrus – une petite fille, un soldat, un couple de bardes, un acrobate – dont les conflits torturent le malade. Parviendra-t-il à arrêter cette guerre mentale, ce terrible CARNAVAL SANS ROI ?

Retrouvez ce tome chez Rivière Blanche

Orson Scott Card, un auteur de talent mais qui combat le mariage gay …

Trahison - Orson Scott Card

Orson Scott Card est un écrivain de science-fiction américain s’étant notamment illustré dans le sous genre de la fantasy.

Né dans l’État de Washington aux États-Unis, il a été missionnaire au Brésil. Il est membre de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours (mormons) et enseigne actuellement à Salt Lake City.
En 1977, il publie une première nouvelle, pour laquelle il obtient le prix John Wood Campbell Memorial (meilleur nouvel auteur en science-fiction). En 1979, il publie son premier roman, Une planète nommée trahison.
En 1985, il publie la Stratégie Ender, récompensé à la fois par le prix Hugo et par le prix Nebula. La suite de ce roman, la Voix des morts, reçoit à nouveau le prix Hugo et le prix Nebula, une première dans l’histoire de la science-fiction.
Au cours des années 1990, il participe à la réalisation de plusieurs jeux vidéos chez LucasArts comme Loom, The Dig ou The Secret of Monkey Island.
Malgré le succès du cycle d’Ender, cet auteur est plutôt orienté vers la fantasy.
En 2005, il scénarise deux mini-séries de comics Ultimate Iron Man pour Marvel Comics dessinées par Adam Kubert et Pasqual Ferry.

Ses œuvres tournent toujours autour du facteur humain, la technologie (ou son absence !) n’étant que la toile de fond sur laquelle évoluent les personnages, souvent de jeunes enfants, qui vivent souvent une trajectoire initiatique. Sa croyance mormone apparaît plus ou moins selon les romans. Les religions, qu’elles soient inventées, comme dans le Cycle d’Ender, ou réelles sont souvent présentes dans ses œuvres, et sa connaissance des textes sacrés est très poussée.

Parmi ses œuvres, on compte notamment deux titres particulièrement intéressant référencées dans la bibliothèque :

  • Une planète nommée trahison : sur cette planète, chaque famille est issu d’un traitre exilé sur place, chacun de ses ancêtres avait une spécialité : physique, géologue, … La famille Mueller est spécialisée dans la génétique, les membres de la famille sont donc capable de régénérer chacune des parties de leur corps. L’ainé de la famille est banni et ne pourra succéder à son père car il a développé les caractères féminins et masculins (une poitrine et un pénis) … Une quête initiatique qui va transformer Lanik Mueller de l’adolescent héritier en banni à la rencontre des différents peuples de la planète qui feront de lui le sauveur de la planète.
    La découverte des changements de son corps par Lanik, le rejet d’une partie de son corps, sa non-acceptation des caractères sexués de son physique sont plutôt bien traités et rappelle particulièrement le vécu de chaque transgenre en phase de transformation, la différence étant que cette transformation est subie, non souhaitée.

  • Les Maîtres Chanteurs : Les Maîtres Chanteurs d’Orson Scott Card (1978) présente Mikal, empereur impitoyable qui se laissera attendrir par Ansset, un jeune Oiseau Chanteur formé pour chanter en harmonie avec lui.
    Le roman raconte la vie d’Ansset : son apprentissage d’Oiseau-Chanteur, sa rencontre avec l’empereur, la découverte de l’amitié, de l’amour et de la mort. Comme plus tard dans la Stratégie Ender, ce livre est un roman d’initiation : le passage de l’enfance à la compréhension de la nature humaine.
    La rencontre d’Ansset avec Josif, qui deviendra son amant, est un des moments fort de l’histoire, même si elle se termine par un drame.

Ces deux ouvrages, en début de carrière d’Orson Scott Card, sont à la hauteur du talent qu’il démontrera dans les séries qui vont suivre, que cela soit la Stratégie Ender ou les Chroniques d’Alvin le Faiseur. Cependant, à l’aune des propos écrits par l’auteur, notamment lors de la dernière campagne présidentielle américaine, ils font un peu office d’ovni…

L’auteur s’en explique et défend d’ailleurs sa position d’alors (à propos des  Maîtres Chanteurs) :

« Ce que propose le roman est l’histoire de personnages qui partagent, entre eux, un acte interdit qui a eu lieu à cause d’un appétit sexuel inassouvi d’un coté, de compassion de l’autre, accompagné d’un amour sincère et amicale de chaque coté. Je n’essayais pas de montrer que l’homosexualité était « belle » ou « naturelle » – en fait, le sexe dans tous les cas n’est « beau » que pour les participants, et il est difficile de faire une règle sur le coté « naturel » d’une chose aussi anti-évolutionniste qu’un rapport entre personne de même sexe. Ce sujet est hors de propos. L’amitié entre Ansset et Josif est une chose belle et naturelle, même si cela les a conduits sur un chemin auto-destructeur. »

The Hypocrites of Homosexuality by Orson Scott Card

Toutefois, même si les propos sont toujours trop fort, la position d’Orson Scott Card rejoint celle soit-disant professée par l’église. Il ne rejette pas les homosexuels, « seulement » l’homosexualité, il prône l’abstinence et la lutte contre ses penchants naturels …

Quelques autres liens édifiant (en anglais) :

Et vous qu’en pensez-vous ?


Connaissant les propos haineux et homophobes d'Orson Scott Card, allez-vous lire ses oeuvres ?

Voir les résultats


Loading ... Loading ...

De notre coté, nous allons continuer à lire les œuvres de l’auteur, et continuer à apprécier son talent et ses histoires, en privilégiant les emprunts à des amis ou bibliothèque, ou d’occasion.

Page 1 sur 3