Catégorie : Sériethèque (Page 2 sur 5)

2012 – … : Arrow

kiss-640x424

Résumé :

Après un violent naufrage, le jeune milliardaire et playboy Oliver Queen, porté disparu et présumé mort depuis cinq ans, est découvert vivant sur une île isolée dans la Mer de Chine. Quand il rentre chez lui, à Starling City, sa mère dévouée Moira, sa sœur bien-aimée Thea et son meilleur ami Tommy l’accueillent chez lui, mais ils sentent qu’Oliver a changé.

Alors qu’Oliver cache la vérité sur l’homme qu’il est devenu, il cherche désespérément à faire amende honorable pour les actions passées de son père grâce à une liste de noms d’individus ayant, selon les propres mots d’Oliver, « trahi leur ville », qu’il cherche à faire emprisonner. Il tente également de se réconcilier avec son ex-petite amie Laurel Lance qui a un nouveau prétendant.

Il devient alors un justicier qui va réparer les torts de sa famille, lutter contre les « maux de la société » et redonner à la ville de Starling son ancienne gloire. En tant qu’héritier de la multinationale Queen Consolidated, Oliver joue également le rôle d’un coureur de jupons riche, insouciant et négligeant afin de cacher son identité secrète. Cependant, le père de Laurel, l’inspecteur Quentin Lance, est déterminé à arrêter le justicier qui sévit dans sa ville…

Notre avis :

Premier de l’ensemble des séries DC chez CW, Arrow a tout d’abord attiré notre attention pour sa brochette d’acteurs :

  • Colton Haynes : Roy Harper / Arsenal
  • Manu Bennett : Slade Wilson / Deathstroke
  • Stephen Amell : Oliver Jonas Queen / « l’archer ou Arrow »
  • David Ramsey : John « Dig » Diggle / Spartan

arrow

Sans oublier, John Barrowman (Malcolm Merlyn / Al Sa-Her / Dark Archer / Ra’s Al Ghul), acteur ouvertement gay, que l’on a déjà évoqué pour son rôle bisexuel dans Torchwood.

arrow_Stephen_Amell_torse_nu

Nous évoquons cette série cependant ici pour le couple Sara Lance & Nyssa Al Ghul.

Sara Lance est la jeune sœur de Laurel et la fille de l’inspecteur Quentin Lance. Elle fut présumée morte suite au naufrage du Queen’s Gambit. Mais elle réapparait pourtant dans la saison 2 en tant que The Canary. Elle apparaît aussi dans Legends of Tomorrow en tant que White Canary.

Suite au naufrage, elle a vécu plusieurs aventures avant d’être recueillie par la Ligue des Assassins et arrive à Nanda Parbat. Elle y suit l’enseignement de Ra’s al Ghul et est alors renommée Ta-er al-Sahfer (canari). en parallèle, elle entame une relation amoureuse avec la fille de celui-ci : Nyssa al Ghul.

La série est toujours d’actualité pour une cinquième saison.

2011-2017 : Teen Wolf

Résumé :

Une nuit, Scott McCall, un jeune lycéen joueur de crosse au lycée de Beacon Hills en Californie, se promène dans les bois à la recherche d’un cadavre avec son meilleur ami Stiles et se fait attaquer par une énorme bête sauvage. Il s’en sort avec une morsure à l’abdomen, mais il découvre bientôt qu’il est devenu un loup-garou. Dès lors, il doit trouver un équilibre entre sa nouvelle identité et les nombreux dangers qu’elle présente pour sa vie d’adolescent. Tout au long des saisons, il s’efforce de protéger ses proches ainsi que d’en apprendre davantage sur sa condition de loup-garou et des mystères qui l’entourent.

Notre avis :

Adapté du long métrage avec Michael J. Fox, Teen Wolf est une série adolescente dans la lignée de Buffy, Charmed, où le fantastique côtoie les histoires d’amours d’un scooby-gang. 

La série met en avant une brochette de bogosse assez hallucinante, ce qui contribue au succès de la série et de l’attrait pour la communauté gay.

On y trouve notamment un charmant couple qui se forme parmi la bande, entre Danny, grand sportif, membre de la même équipe que Scott, et un loup-garou Ethan. Enfin, la moitié d’un loup-garou, car il a besoin de son frère jumeau Aiden pour former un loup-garou gigantesque. Duo interprété par les jumeaux Charlie et Max Carver (vus dans Desperate Housewives).

2011 – … : Death Valley

Résumé :

Lorsque la vallée de San Fernando (Californie) est envahie par des zombies, des vampires et des loups-garous et alors que les scientifiques cherchent encore une réponse à la cause de ce chaos, les membres de l’UTF (Undead Task Force) sont chargés d’éradiquer les monstres, ou du moins les contenir dans la vallée.

Notre avis :

Sur le modèle de COPS, cette série de type faux reality show, suit en caméra sur épaule des flics en interventions… seule particularité : ils ne combattent pas le crime mais trucident des zombies, arrêtent des loups-garou, combattent des vampires !

On est dans le gore le plus totale : de l’horreur très basique en termes de violence, et particulièrement explicite. Il se caractérise par des effusions de sang sans limite : membres arrachés, corps éviscérés… Rien n’est suggéré, tout est montré.

Les principaux acteurs sont :

  • Charlie Sanders : Agent Joe Stubeck, le bon gars père de famille
  • Bryce Johnson : Agent Billy Pierce, le bogosse, partenaire de Stubeck
  • Bryan Callen : Capitaine Frank Dashell, le Capitaine, aux tendances inavouées
  • Tania Raymonde : Agent Carla Rinaldi, le flic modèle « Ripley » qui tire à tout bout de champ
  • Texas Battle : Agent John « John-John » Johnson, le black de service…
  • Caity Lotz : Agent Kirsten Landry, la « bleue » qui débarque

Bien sur, si on vous en parle ici c’est que quelques moments nous ont interpellés :

  • Le Capitaine Dashell : à plusieurs reprise, on le voit en pleine « drague » de l’agent « John-John » de manière plus ou moins explicite sur le mode « amitié virile »… un ressort plutôt comique à suivre
  • Les « partenaires » Billy et Stubeck qui ont posés pour une affiche “Partners Provide Protection”, ce partenariat est bien sur un partenariat sur les missions mais c’est une blague récurrente de la série sur la confusion avec un partenariat civil. L’agent Billy tient à le préciser systématiquement à chaque fois qu’on évoque le sujet !
  • L’agent Carla Rinaldi : alors que l’agent John-John la drague à longueur de journée, il finit par découvrir qu’elle est lesbienne et que sa petite-amie travaille dans le bar où il essaye de faire valoir ses charmes sous son regard amusée. Il est fort probable que la présence de ce couple lesbien ne soit là que pour les fantasmes des amateurs de Gore, mais pour l’instant il n’est pas caricatural, donc on prend !

En résumé, une série où il vaut mieux débrancher ses neurones pour profiter des 20 minutes de chaque épisode : idéal après une dure journée de travail pour se détendre !!!

2009 – … : Warehouse 13


 

Résumé :

Après avoir sauvé la vie du président des États-Unis, deux agents des Services Secrets sont nommés à un nouveau poste dans le Dakota du sud au sein d’un entrepôt « spécial » nommé Warehouse 13. C’est un service qui abrite les objets aux propriétés surnaturelles que le gouvernement américain a collecté à travers les siècles. Le duo a alors pour mission de récupérer d’éventuels nouveaux artefacts susceptibles de mettre la population en danger.

La série – créée par Jane Espenson et D. Brent Mote – suit les aventures fantastiques d’un duo d’agents secrets, Lattimer (Eddie McClintock) et Bering (Joanne Kelly), chargés de collecter des artefacts susceptibles de mettre en danger les individus. Au cours de la saison, Warehouse 13 se fera plus feuilletonnante. Ainsi, les fans en apprendront davantage sur la mythologie, entourant cet entrepôt. Action et humour seront toujours au rendez-vous de cette quête aux artefacts.

Notre avis :

Cette série signe le retour des agents du gouvernement veillant sur les phénomènes étranges, à la X-Files et mettant en scène cet entrepôt où l’on cache les différents artéfacts trouvés par les agents américains : aperçu dans Indiana Jones, X-Files Zone 51 et autres films ou séries avec des phénomènes étranges. Il est un personnage lui-même, dont on apprend petit à petit l’histoire et les prédécesseurs (notamment l’entrepôt 12…).

Les scénarios sont assez classiques, exploitant les légendes urbaines et les pouvoirs supposés des objets possédés par des personnages historiques : la plume de E.A. Poe, les inventions de H.G. Wells… D’ailleurs, H.G. Wells serait un ancien agent de l’entrepôt !

Si l’agent Latimer a retenu notre attention par sa propension à se mettre torse nu :

On notera cependant que Jaime Murray alias H.G. Wells va finir par troubler l’agent Myka Bering.

Et alors que cette relation est considérée (et assumée par les deux actrices) comme crypto lesbienne, la série se fait encore plus gay-friendly avec l’arrivée d’un nouveau personnage gay, l’agent Steve Jinks, interprété par Aaron Ashmore.

Aaron et son jumeau Shawn sont des habitués des films ou série fantastiques, Aaron dans Smallville, Shawn dans sa fameuse scène de coming-out mutant dans X-Men 2.

The New Guy (épisode 3.01) nous introduit rapidement à Steve Jinks, agent de l’ATF qui possède la capacité de savoir quand quelqu’un lui ment. Il semble que les aptitudes de Jinks à savoir quand on lui ment ont fait de lui un homme qui accepte facilement les choses les plus étranges.

Steve parvient sans difficulté à trouver sa place au sein de l’équipe. Le personnage est en tout cas sympathique fort rapidement, même s’il se retrouve un peu trop vite en retrait.

On notera principalement 2 scènes, une scène où l’agent Latimer en beauf de base est heureux d’apprendre que Steve est gay car « enfin, quelqu’un pourra apprécier son corps »… :

http://www.youtube.com/watch?v=jo9G9ESZYUQ

Mais, les moments les plus émouvants sont les scènes partagées entre Steve et Claudia, une jeune emo travaillant également dans l’entrepôt, notamment la scène où elle croit que Steve la drague :

http://www.youtube.com/watch?v=gm-IdBseClM

Steve sera au coeur de l’intrique principale fil conducteur de la 3ième saison, on regrettera seulement de ne pas le voir plus, et notamment sans romance ou petit copain …

On attend désormais la quatrième saison pour la suite des aventures de ce nouveau scooby-gang !

2008 : Star Trek-Blood and Fire

« Blood and Fire » est un épisode écrit par David Gerrold pour une utilisation possible dans Star Trek: The Next Generation. Le script a été commandé et écrit, mais n’a jamais vraiment tourné, car certains responsables du studio ont eu une réaction négative à la représentation positive d’un couple homosexuel. Il a finalement été adapté par Gerrold en un roman autonome.
Dans le script original, l’équipage de l’Enterprise-D est tombé sur un vaisseau dont l’équipage abandonné a été tué par des sangsues Regulan. Comme ces créatures sont extrêmement dangereuses et peuvent tuer en quelques heures, tout navire ou station spatiale jugé infestés de sangsues doivent être stérilisés et / ou détruites, selon les ordres de Starfleet.
Le concept de ce virus Regulan, mentionné dans le dialogue de la série originale Star Trek (mais jamais réellement expliqué), était destiné à être une métaphore de la crise du sida, une maladie mortelle.


Cet épisode a également été noté pour son inclusion de deux membres d’équipage ouvertement gay, Peter Kirk, neveu du fameux Capitaine, et Alex Freeman, ce qui aurait été une première dans l’histoire de Star Trek. Des années plus tard, une allégorie du sida sera finalement inclus dans un épisode de Star Trek, à savoir la série Star Trek: Enterprise épisode «stigmatisation».Herbert Wright a réécrit le script sous le nom de « Blood and Ice », qui n’a également pas été produit.
Avec la permission de Gerrold, Carlos Pedraza réécrit Blood and Fire pour la webseries de la série Star Trek: New Voyages. Gerrold a revue version finale et a également réalisé l’épisode.

L’épisode a fait parlé de lui pour avoir montré deux membres d’équipage échanger un baiser au lit ensemble dans leurs quartiers.

Vous trouverez ci-dessous l’intégralité de l’épisode, cliquer sur l’icone marqué comme ci-dessous pour faire apparaître les autres morceaux de la playlist :